Toute l'actualité sur la Bosnie-Herzégovine

Accueil > Tourisme > Où aller ? > Villes et Villages > Travnik, la cité des vizirs

Travnik, la cité des vizirs

par BH Info   Partagez sur FacebookTwittez cette information

Au coeur de la Bosnie-Herzégovine, Travnik, une étonnante bourgade paysanne perdue dans les montagnes qui fut pourtant la capitale de la Bosnie ottomane pendant 150 ans et la résidence de pas moins que 77 vizirs.

Après avoir conquis Jajce, les Turcs menés par le sultan Mehmed II s’emparent en 1463 de la forteresse de Travnik, construite au 14e siècle. Désormais ottomane, la cité est entièrement transformée. En 1660, on construit de nombreuses mosquées, tavernes, bains, puis en 1699, le grand Vizir, gouverneur de la Sublime Porte fait de Travnik, le chef-lieu du pachalik de Bosnie après que Sarajevo, assiégé par Eugène de Savoie, fut incendié. Capitale du pays, Travnik restera la cité de résidence des vizirs pendant 150 ans. Sa position géographique et politique fut si importante que Napoléon en 1807 y dépêcha un consul de France, Pierre David. La première ambassade de France en Bosnie ouvrit ses portes ici et Travnik, une cité symbole de la Bosnie paysanne, perdue dans les montagnes, devint à cette époque le siège des plus prestigieuses représentations diplomatiques en Europe.

JPEG - 244.4 ko
Mausolée

La présence de délégations étrangères « occidentales » à Travnik fut un bouleversement important pour la ville. Aujourd’hui, Travnik offre à ses visiteurs, un patrimoine ottoman impressionnant. Si la résidence principale de vizirs (Konak), qui hébergeait pas moins de 77 vizirs, est détruite depuis 1950, Travnik reste la ville bosnienne qui compte le plus de mausolées des tombes de vizirs du Moyen-Âge et un grand nombre de mosquées et de minarets. Après la chute de l’Empire ottomane entre 1875 et 1878, Sarajevo reprit son statut de capitale sous l’occupation austro-hongroise et malgré nombreuses infrastructures construites par les Autrichiens en particulier un chemin de fer, et une révolution industrielle qui passa par là après, Travnik restera depuis une tranquille petite ville de la Bosnie centrale.

A visiter

Forteresse, construite dans les hauteurs de Travnik au 14e siècle sous le roi Tvrtko II, elle est bien préservée n’ayant jamais servie ! Sa conquête par le sultan Mehmet II le 3 juin 1463 s’est faite sans aucune résistance de la population locale. Dans cette forteresse, le poète derviche Ilhamija a été exécuté.

Sarena Dzamija (Mosquée multicolore), une très belle mosquée de Sulejmanija (car construite par Sulejman pacha Skopljak) et une des rares décorées tant intérieurement comme extérieurement. La partie inférieure, au niveau de la rue, qui supporte le temple avec des rangées de formidables colonnes, est le Bezistan, le bazar de la ville. Le bâtiment fut terminé de construire en 1757 et c’est un des joyaux de l’art islamique dans les Balkans.

Medressa Elci-Ibrahim pacha, construite dans un style pseudo maure par les Austro-hongrois en 1706.

La forteresse

Plava voda, sous la forteresse, un ravissant endroit au bord d’un torrent appelé Plava Voda qui rejoint la rivière Lašva qui traverse la ville. Construit par les Ottomans, ce lieu de détente est rendu célèbre par le livre d’Ivo Andric qui y parle notamment du café « Lutvina Kafa ». En 1887 l’archiduc d’Autriche, Rudolf de Habzbourg, était venu ici se ressourcer.

Mausolée des vizirs, l’endroit est très bien préservé et abrite notamment deux grands vizirs de la Bosnie ottomane : Mashinzade Abdullah pacha, vizir 4 fois, et Prisan Mustafa pacha.

Maison Hafizadic, ancienne résidence du consul d’Autriche jusqu’en 1848. C’est la seule maison de style austro-hongrois datant de l’époque ottomane.

Dans les environs

Guca Gora

Guca Gora Le monastère franciscain, situé à 8 km de Travnik, en direction de Vitez, datant du 19e siècle. Comme la plupart des monastères franciscains de Bosnie-Herzégovine, celui-ci possède une riche collection de livres anciens.

Vlasic, le paradis à la montagne Avec 5 mois d’enneigement dans l’année, le mont Vlasic et sa station de ski Bobanovac attire les skieurs en hiver. Depuis 2004, cette station est en plein essor avec notamment l’ouverture de plusieurs hôtels. Par ailleurs, Vlasic est très attractif en été aussi pour les promenades en forêt et les randonnées.

Prusac, le lieu de pèlerinage islamique Situé à 50 km de Travnik, ce village pittoresque rassemble des milliers de fidèles depuis 500 ans au mois de juin.

Gaj, dans les environs immédiats de la ville, au pied de la montagne de Vilenica, ce jardin botanique existe depuis 50 ans, créé et entretenu par les jésuites. Vue magnifique sur Travnik.

Ivo Andric, prix Nobel : « La Chronique de Travnik »

Travnik, Maison natale d'Ivo Andric

L’écrivain Ivo Andric, prix Nobel de littérature en 1961, est né en 1892 dans une petite maison bosnienne traditionnelle, devenu un musée. Il a également passé son enfance à Travnik et à sa mort, il y est enterré, juste à côté de la petite église. Tout son oeuvre est imprégné de la Bosnie, son histoire à travers les siècles, ses traditions, ses habitants et leurs mentalités. Dans La Chronique de Travnik, l’un de ses livres majeurs, Ivo Andric décrit Travnik à l’époque de l’arrivée des consuls occidentaux en 1807, les réticences des beys locaux devant l’arrivée des occidentaux et les relations entre les diverses communautés vivant alors en territoire bosnien : musulmans autochtones, minorités juives, catholiques et orthodoxes, administration ottomane.

Extraits : « le dernier jour du jeûne du ramadan, une heure avant le dîner rituel, sous le froid soleil de février qui se couchait, les gens des quartiers bas virent arriver le consul. Les commerçants avaient déjà commencé à rentrer leur marchandise et à fermer leurs volets, lorsque des petits tsiganes curieux surgis en courant annoncèrent l’arrivée du consul »

Guide pratique

Sport/Loisirs Manifestation Tourisme Pratique
Chasse/Pêche Andricevi Dani (octobre) Offices Tourisme Où dormir ?
Randonnée/Sports extrêmes Colonie d’artistes (juin) Travnik Où manger ?
Paraweek (juin) Agences Tourisme

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualisé le 16/06/2017 Connexion S'abonner Boutique en ligne BIH
Suivez-nous Flux RSS Abonnement newsletter Suivez nos tweets Suivez-nous sur Facebook

Agenda

Idées

Miss Bosnie d’Australie 1999

A la veille de l'élection présidentielle en France, j'ai envie de vous raconter l'histoire de deux publications issues de la diaspora bosnienne. Le premier est publié à Melbourne en 1999 et retrace l'historique de l'émigration de Bosnie-Herzégovine (...)