Toute l'actualité sur la Bosnie-Herzégovine

Accueil > Multimédia > [VIDEO] Bienvenue en Herzégovine

[VIDEO] Bienvenue en Herzégovine

mardi 2 janvier 2018 par BH Info  |  3 Partagez sur FacebookTwittez cette information

Mostar, la belle capitale de l’Herzégovine, avec son Vieux pont ottoman classé au patrimoine de l’Unesco, son climat provencal, ses petites ruelles et ses minarets en pierres blanches... attirent des milliers de touristes chaque année. Toutefois, au delà des apparences, Mostar reste sous tension, une ville profondément divisée et très marquée par la guerre.

Vos réactions

  • Bonjour
    Votre texte est trés beau et très touchant.
    Un autre « amoureux » de la Bosnie-Herzégovine.
    JC

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Comment ne pas aimer MOSTAR quand le soir, à la nuit tombante on sirote près du STARIMOST un thé ou une bière on écoutant les cloches sonner puis, juste après... l’appel du muezzin...on frissonne et on aspire, plus que jamais, à la paix dans le Monde.

    • Etant turc originaire des Balkans et installé depuis de nombreuses années en France, j’ai été particulièrement attiré par Bosnie-Herzégovine, un ancien territoire Ottoman marqué par l’Histoire. Je m’y suis rendu la première fois en automne 1988, après un séjour à Sarajevo. De la capitale de Bosnie, j’ai pris un « tortillard » qui suivait jusqu’à Konjic, la rivière Neretva avec ses eaux limpides d’un bleu inénarrable, et qui avançait lentement, en laissant déguster le paysage, avec ses passagers hétéroclites, des paysans, et les soldats de l’armée populaire qui portaient sur le front de leur képi l’étoile rouge....Des banquettes en bois en prime...qui m’ont donné la sensation de faire le figurant dans un film d’Eisenstein dans ce décor. A Mostar, j’ai logé dans l’appartement modeste d’un couple « mixte » selon l’expression consacrée, un ingénieur croate et son épouse musulmane bosniaque qui hébergeaient des touristes pour arrondir les fins de mois dans cette période d’hyperinflation où tous les revenus fondaient en une journée. J’ai fait la rencontre de Salih Krpo, agent touristique polyglotte, et francophone, qui m’a fait visiter sa ville, avec notamment la maison Biskevic, demeure ottomane gardée intacte jusqu’à nos jours, et j’ai marché sur StariMost, l’authentique, construit par l’architecte Hayruddin, et qui résista des siècles durant à l’outrage des temps, mais pas hélas à l’artillerie croate qui l’a détruit en une journée. J’apprendrai plus tard la mort de mon ami Krpo, tué par les forces croates, lors des sombres années de la guerre. J’ai cherché, plusieurs années plus tard sa tombe, lors de ma deuxième visite en 2015, mais en vain. Le pont reconstruit m’a laissé un goût amer, avec ses échoppes de touristes autour. le pont n’est plus le même pour quelqu’un qui a vu l’original, mail il mérite d’être vu.... La rivière continue de couler paisiblement avec sa couleur bleue envoûtante. les traces de sang sont effacées, mais beaucoup d’immeubles portent les stigmates de la bêtise humaine et des nationalismes exacerbés. J’aime Mostar que je porte dans le coeur, et je reviendrai.

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.