Toute l'actualité sur la Bosnie-Herzégovine

Accueil > Interview-Portrait > Pierre Courtin : L’art contemporain bosnien a un bel avenir devant (...)

Pierre Courtin : L’art contemporain bosnien a un bel avenir devant lui

mardi 24 juillet 2012 par Zehra Sikias   Partagez sur FacebookTwittez cette information

Depuis son ouverture à Sarajevo en 2004, la galerie française Duplex/10m2 fait le pari de l’art contemporain « made in Bosnia ». Un concept basé sur la conviction profonde de son fondateur, Pierre Courtin, que l’art fait par les jeunes artistes locaux mérite qu’on lui dédie un espace, voire une promotion internationale. Et peu importe qu’à l’époque, personne ne veut de cet art, même pas la faculté de beaux-arts de Sarajevo. Pierre Courtin, « un ovni de l’art contemporain » comme il se définit, est pourtant en train de gagner son pari. La galerie sarajévienne a aujourd’hui une vocation internationale, un nouvel espace au centre-ville de Sarajevo et le soutien des mécènes aussi prestigieux qu’Agnès B. ou Ulay (Uwe Laysiepen). Et même le célèbre Centre Pompidou lui ouvre ses portes, afin qu’il présente un livre rétrospectif 2004-2011 des expositions de Duplex/10m2.

Cet article est réservé aux abonnés

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Abonnez-vous

Vous êtes abonné(e) ? Identifiez-vous