Toute l'actualité sur la Bosnie-Herzégovine

Accueil > Tourisme > Pratique > Culture > Musées de Bosnie-Herzégovine

Musées de Bosnie-Herzégovine

par BH Info   Partagez sur FacebookTwittez cette information

Les musées de Bosnie-Herzégovine

SARAJEVO

Ars Aevi, Musée de l’Art contemporain

Le projet « Ars Aevi » représente une expression internationale de la volonté et de la collaboration éthique des artistes, conservateurs, musées et institutions dans un contexte européen et international. Son but est la mise en place du complexe « Ars Aevi » et de son bâtiment majeur du Musée de l’art contemporain, d’après le projet de Renzo Piano, à Sarajevo, point de rencontre et de la coexistence des cultures d’Est et Ouest. D’ou justement le nom « Ars Aevi », dont la signification en latin veut dire « art de l’époque » et qui en même temps représente un anagramme du mot « Sarajevo » ou le logo du Projet-même remplace la lettre « o ». A cause de sa stratégie unique et des résultats obtenus, le projet se développe sous la tutelle de l’UNESCO depuis 1999. Au tout début du siège en 1992, en tant qu’expression de la résistance culturelle typique à Sarajevo, le groupe d’intellectuels et d’enthousiastes conduit par Enver Hadziomerspahic, ont développe le concept de la mise en place du Musée de l’art contemporain dont le joyau est devenu la Collection « Ars Aevi » qui a vu le jour avec la participation des musées, galeries et centres pour l’art contemporain européens depuis 1994. La fondation de la Collection « Ars Aevi » a été le premier pas vers la création du futur Musées « Ars Aevi » à Sarajevo et se compose d’œuvres appartenant aux artistes les plus éminents de l’art contemporain de nos jours.


Institut bosniaque, Fondation Adil Zulfikarpasic

L’institut Boniaque – Fondation Adil Zulfikarpasic est une institution qui est chargée de promouvoir de manière différente le passe bosnien et de créer son avenir, c’est également un musée, une galerie et un centre culturel. Il a été fonde par Adil-beg Zulfikarpasic et son épouse Tatjana, qui ont fait collection de divers documents touchant le sujet de la Bosnie-Herzégovine dans son ensemble mais aussi des documents concernant les pays membres de l’Ex-Yougoslavie et des Balkans tout en renforçant de manière active, publiciste et politique le développement de la conscience nationale bosniaque mais aussi celui-de l’identité culturelle et historique de la Bosnie. Le couronnement des efforts de leurs vies a été l’inauguration de l’Institut Bosniaque à Zurich en 1988, alors qu’en 2001 les fonds ont été transférés vers les nouvelles demeures de l’institut à Sarajevo. Une intention particulière mérite la bibliothèque contenant un large volume de documents écrits et qui est en constante croissance disposant de plus de 150000 œuvres datant du 16 eme siècle jusqu’ à nos jours. La bibliothèque disposant d’un équipement moderne offre aux chercheurs des sources de première qualité mais aussi des conditions compatibles au travail de recherche. Les collections spéciales sont d’une valeur inestimable, entre autres les quelques centaines de manuscrits orientaux datant du 14 eme jusqu’au début du 20 eme siècle, les vieux et rares livres, la collection des cartes et cartes postales, ainsi que l’archive des documents. La galerie possède plus de 1500 œuvres et les visiteurs peuvent apprécier l’art bosnien du 20 eme et 21 eme siècle, représentés dans nos expos permanentes ou temporaires que nous organisons régulièrement. La Collection de l’Institut sont la donation d’Adil-beg Zulfikarpasic et de son épouse Tatjana aux citoyens de Sarajevo et de la Bosnie-Herzégovine et représentent un acte unique de bienveillance dans l’histoire moderne du pays. Dans le cadre de l’Institut Bosniaque, les visiteurs ont la rare occasion de voir le seul hammam restant de la ville datant du 16eme siècle, le hammam de Gazi Husrev-beg, exemple typique de l’architecture ottomane. Restauré en 2000, le hammam est le point central pour l’organisation de nombreux événements culturels et qui par son espace unique ainsi qu’avec ses objets expos és, montre la richesse du patrimoine culturel du pays. C’est un endroit ou deux sortes de bienveillance se croisent, celui du Gazi Husrev-beg du 16 eme siècle et celui d’Adil-beg Zulfikarpasic du 20eme siècle, tout en renouvelant la tradition culturelle veille de plusieurs siecles et présente en Bosnie, celle des fondations destinées au bien de la société. L’Institut bosniaque vous donne l’opportunité unique de vous promener à travers l’histoire culturelle du pays, ou les visiteurs ont le plaisir d’admirer la vue panoramique sur Sarajevo, ses coupoles de hammams, la cathédrale et les collines de Trebevic, tout en buvant un rafraichissement dans le Club.


Musée Alija Izetbegovic

Le Musee Alija Izetbegovic a été ouvert le 19. Octobre 2007 et fait partie des plus jeunes institutions culturelles et historiques de Bosnie-Herzégovine. Le Musée se trouve dans les vieilles tours de la ville Ploca et Sirokac surplombant la vieille ville de Sarajevo. La plus grosse partie du monument historique et culturel se trouvant dans la vieille ville datent de la période ottomane. Apres que le prince Eugene de Savoie a incendié la ville en 1697, les autorités ottomanes ont décidé de bâtir plusieurs tours à l’entrée de la ville destinées à la défense de la ville. Les tours mentionnées sont reliées par un mur de pierres et font partie de la forteresse construite en 1739 à l’initiative du gouverneur de l’époque, Ahmet-pacha Rustempasic. Le Musée Alija Izetbegovic représente le musée d’un homme ayant dédié sa vie à la défense de la patrie et à l’avenir meilleur de ses peuples. L’histoire d’Alija Izetbegovic, premier président de la Bosnie-Herzégovine, a rempli ces murailles autrefois vides et ainsi démontré la continuité et l’existence d’un état. Les murailles et la forteresse sont symboles de défenses et de liberté pour lesquels Alija Izetbegovic s’est battu toute sa vie. C’est la raison pour laquelle ces murailles de pierre abritant le musée ont une valeur symbolique, car ils représentent le lien historique entre le passé, le présent et l’avenir. Le sous-sol abrite une bibliothèque contenant les œuvres majeures d’Alija Izetbegovic ainsi que ses objets personnels. Dans cette partie du musée, les visiteurs ont l’occasion de voir deux films documentaires sur la vie d’Alija Izetbegovic. L’étage de la tour Ploce contient 9 panneaux racontant les moments de vie d’Alija Izetbegovic. Cette partie du musée abrite aussi les prix et décorations qui ont été dédié à Alija Izetbegovic comme : la Décoration de la Republique de Croatie, l’Ordre de la Reine Jelena, le Prix annuel du centre américain pour la démocratie de Washington, l’Ordre de liberté de la République de Turquie, l’Ordre de l’indépendance de l’Etat du Qatar etc. L’autre tour – Sirokac possède une collection permanente dédiée à Alija Izetbegovic en tant que commandant en chef de l’Armée de Bosnie-Herzégovine ainsi qu’a la naissance de l’Armée nationale. Les vitrines abritent les uniformes datant du début et de la fin de la guerre mais aussi des décorations que l’Armée a cernées à son commandant et président. La vitrine du bas contient des armes de fortunes fabriquées pendant la période de la guerre et que les défenseurs utilisaient pendant les pires jours de l’agression. La partie centrale de la Tour de Sirokac abrite le béret original à l’emblème caractéristique que le président portait et qui allait devenir le symbole de la lutte pour le pays. Le Musée Alija Izetbegovic" offre aux visiteurs un vaste contenu d’infos à propos de la récente histoire du pays.

  • Ploca bb, Sarajevo
    Tél. +387 33 252 213
    Lundi-Vendredi 10h-16h, Samedi 10h-15h

Le Musée sur l’enfance en temps de guerre

Prix du Musée du Conseil de l’Europe 2018, le musée raconte des expériences de guerre et notamment du siège de Sarajevo du point de vue des enfants. Le musée a été fondé par Jasminko Halilovic, qui était lui-même enfant pendant les quatre ans du siège de Sarajevo. Dans le cadre de son propre ‘processus de guérison’, il a lancé en 2010 un court questionnaire sur internet et recueilli plus de 1 000 réponses, qui ont d’abord été publiées dans un livre puis présentées dans ce musée. À travers des récits personnels forts et des objets associés à chaque histoire, ce musée prône la paix et la réconciliation et soutient la valeur de la diversité culturelle.


Le Musée de Sarajevo

Le Musée de Sarajevo a vu le jour en 1949 sous le nom du Musée de la ville de Sarajevo ayant comme siège l’Hôtel de Ville. Mais comme le Musée s’agrandissait d’années en années, l’espace figurant à l’interieur de l’Hotel de Ville s’est retrouvé trop petit. Les autorités de l’époque, décident alors de lui dédier le bâtiment de l’Ecole religieuse et juridique de la Charia ou il demeurera jusqu’en 1992, jusqu’au moment ou le bâtiment fut restitué dans les mains de son premier propriétaire c’est-à-dire à la Communauté islamique. Au même moment, en 1992, débute également l’agression sur la Bosnie-Herzégovine, le siège de Sarajevo et l’attaque sur les civils et leurs bâtiments. Les employés du Musée, emballent les objets et les transfèrent à la Vieille synagogue, qui faisait partie du Musée. Les objets restent intactes, car la synagogue n’a pas bénéficié de tirs directs ni de dégâts majeurs. Depuis la fin du siège en 1995 jusqu’en Decembre 2007, le Musée de Sarajevo a rouvert sa collection permanente sur l’histoire de la ville dans une nouvelle demeure qui a été dédiée par les autorités du Canton de Sarajevo ainsi que ses quatre dépendances aux collections permanentes, mais aussi la partie exposée du Musee Alija Izetbegovic.


Le Musée Brusa Bezistan

La collection permanente du Musée de Sarajevo à été installée dans le bâtiment du Brusa bezistan à Bascarsija. Ce bâtiment monumental a été construit en 1551 par Rustem-pacha, grand vizir de Soliman le Magnifique. Le bâtiment a servi pour la vente de la soie que le fondateur tissait à Bursa lui-même. Le sous-sol du musée abrite une collection dédiée à l’archéologie de la région de Sarajevo. L’exposition est divisée en trois partie : Préhistoire, Antiquité, et Moyen Age. La collection permanente continue à l’étage abritant une collection montrant la période ottomane. La fondation de Sarajevo en tant qu’unité urbaine est liée à l’arrivée des Ottomans dans la région. Le fondateur de la ville Isa-beg Ishakovic, gouverneur ottoman de l’époque, a bâti les quelques bâtiments donnant une image urbaine à la ville de cette époque. La fondation ou charte fondatrice d’Isa-beg, avec laquelle l’exposition commence, est considérée comme l’acte fondateur de la ville. Cette période est représentée à travers tous les segments de la vie quotidienne de cette époque. En poursuivant la chronologie, nous entrons symboliquement dans la période austro-hongroise qui a apporté beaucoup de changement à la ville. Cette période a laissé une trace importante à la ville, qui du type oriental de la ville en a fait une ville nouvelle à l’aspect européen. C’est la raison pour laquelle, la collection montrant cette époque représente une partie importante du musée. La partie centrale du musée abrite une grande maquette de l’ancienne ville de Sarajevo, ou nous pouvons apercevoir le quartier de Bascarsija jusqu’en 1878, c’est-à-dire jusqu’à l’arrivée de l’Autriche-Hongrie.

  • Abadziluk 10, Stari Grad, Sarajevo
    Tél. +387 33 239 590
    Lundi-Vendredi 10h-16h

La Maison des Despic

La vieille ville de Sarajevo du cote de Bascarsija abrite la Maison de Despic qui représente de nos jours l’une des parties les plus attractives du Musée de Sarajevo. Cette maison particulière, fusionne architecture et mode de vie oriental et occidental. Trois siècles de vie et de création d’une riche famille orthodoxe se sont imprimé dans cette villa. Le sous-sol abrite trois chambres représentant le style mode de vie bosnien-oriental des familles chrétiennes de Sarajevo. Une valeur particulière est portée envers les objets originaux de l’époque et qui ont été utilisé au quotidien par cette famille. La pièce la plus importante du sous-sol est « la grande chambre de théâtre » qui représente le premier théâtre privé de Bosnie-Herzégovine fondé au milieu du 19eme siècle. En entrant dans cette pièce, vous faites le pas vers le monde magique du théâtre disposant d’un grand tapis bosnien alors que le plafond est richement décoré dans le style autrichien. Le propriétaire de la villa, le respectable marchand sarajevien Makso Despic, a été le fondateur et l’acteur du théâtre. Les visiteurs du théâtre ont été des citoyens respectables de la ville, mais également les ambassadeurs des pays européens. Apres les pièces de théâtres, des bals de danse ont également figuré au répertoire du théâtre. Avec l’arrivée des autorités austro-hongroises, la villa a hérité de son aspect actuel. C’est la raison pour laquelle, cette maison possède un style à la fois bosnien-oriental mais aussi européen. Hormis les meubles représentant le monument de cette époque, la maison regorge d’objets religieux appartenant à la famille. Tous les visiteurs de la Maison de Despic, recevront la copie du testament de Makso Despic qui est à la fois intéressant et éducatif. Dans les années 60 du siècle passé, la famille Despic a fait cadeau de la maison à la ville en tant que témoignage des temps passés pendant lesquels cette famille a créela manière de vivre à vocation urbaine et spécifique de Sarajevo.

  • Despiceva 2, Stari grad, Sarajevo
    Tél. +387 33 215 531
    Lundi-Vendredi 10h-16h, Samedi 10h-15h

Musée des Juifs de Bosnie-Herzégovine

Le Musée des Juifs de Bosnie-Herzégovine se trouve à l’intérieur de la plus ancienne synagogue de la ville du pays, le Grand Temple – Il Kal Grandi, construit en 1581. La première exposition a été présentée en 1966., commémorant les 400 ans de l’arrivée des Juifs Séfarades en Bosnie. La collection juive a vu le jour grâce aux donations de la Communauté juive. Depuis 1992, en tant que résultat des hostilités de guerre et de la destruction du bâtiment principal, les objets ont été transférés dans le bâtiment de la synagogue, en estimant le bâtiment en tant que le plus sur pendant l’époque de la guerre. Le Musée des Juifs a été rouvert en 2004. Le sous-sol du musée abrite des objets et documents destines aux cérémonies religieuses, l’histoire des Juifs de Bosnie-Herzégovine et une copie de la fameuse Haggadah. La première galerie nous découvre la vie quotidienne et la culture des Juifs de Bosnie, leur contribution à la science, au commerce et artisanat. La deuxième galerie nous montre la souffrance des Juifs endurée pendant la période de la Seconde Guerre Mondiale, les habits des camps de concentration mais également la contribution des Juifs se battant dans la Résistance. Une partie du musée est dédiée aux « Justes », gens qui au péril de leurs vies ont aidé de nombreux Juifs à survivre.

  • Velika Avlija bb, Stari grad, Sarajevo
    Tél. +387 33 535 688
    Lundi-Vendredi 10h-16h, Samedi 10h-13h

Musée Sarajevo 1878-1918

Le Musee « sarajevo 1878-1918 » se trouve a l’endroit exact ou l’attentat de 1914 a ete commis sur le pretendant autrichien Francois-Ferdinand et son epouse Sofia. Cette date represente un pretexte qui a conduit au debut de la Premiere Guerre Mondiale L’acte de l’attentat meme nous est montre dans un contexte historique. Jusqu’en 1878, la ville de Sarajevo a ete sous autorite des Ottomans, mais apres le Congres de Berlin, de nombreux changem,ents ont lieu et la Bosnie se retrouve sous tutelle austro-hongroise. la ville subi de grands changements, du type oriental, la ville se transforme en ville du type occidental. Le musee nous montre a quel point les changements se refletent sur tous les aspects de la vie pendant cette epoque. Hormis les faits et changenments historiques les faits, l’accent est porte sur la vie ordinaire. Cependant la partie centrale, nous devoile les figures de Francois-Ferdinand et Sofia, representees par photos et documents divers. pris avent et apres l’assassinat. Vous pouvez egalement admirer les quelques films documentaires montrant la visite de l’Archiduc a sarajevo mais aussi un film comportant faits historiques.

  • Musée de Sarajevo 1878-1918
    Zelenih beretki 1, Stari Grad, Sarajevo
    Tél. +387 33 533 288

La Maison des Svrzo

La Maison de Svrzo fait partie du Musée de Sarajevo depuis 1965. Elle représente un exemple typique de l’architecture ottomane de Sarajevo, mais aussi la culture d’habitat au quotidien d’une famille musulmane de la fin du 17 eme et a travers le 19eme siècle. Cette villa est un ensemble de plusieurs bâtiments formant un complexe. Elle a été bâtie par étapes et sa partie la plus ancienne date de la fin du 18eme siècle. Elle a été construite par la famille Glodo appartenant à la haute société. Cette famille ne disposait pas d’héritiers masculins et la maison a été décernée par des relations patrimoniales à une autre famille renommée originaire de Sarajevo, celle des Svrzo , qui étaient des marchands. Elle contient des éléments de l’architecture ottomane, mais ce qui la diffère des autres habitations de cette époque est son adaptation au terrain et à la région des Balkans. Ainsi, elle est entièrement asymétrique à la différence des maisons symétriques étant bâties dans les plaines. Le complexe est divise en « selamluk » – partie publique de la maison, ou appelé plus souvent la partie masculine et en haremluk – partie familiale ou féminine. Dans le haremluk, la vie familiale se déroulait au quotidien, alors que le selamluk servait aux hommes comme pièce de réception et affaires. Le complexe dispose aussi de deux jardins et courts, mais aussi de deux fontaines à l’eau potable. La fusion de la nature et de l’architecture représente la caractéristique des habitations de cette époque. Cette fusion est visible sur toute une partie d’éléments : vérandas, balcons, végétation et eau courante qui coule sans arrêt. La maison est équipée d’objets originaux appartenant à la famille et aux objets récoltés et datant de la même époque.

  • Glodjina 8, Stari grad, Sarajevo
    Tél. +387 33 535 264
    Lundi-Vendredi 10h-16h

La Galerie nationale de Bosnie-Herzégovine

La Galerie nationale existe depuis déjà 65 ans et représente l’institution majeure dans le domaine des beaux-arts. Depuis son inauguration jusqu’ à nos jours, la Galerie Nationale a organisé plus de 900 expositions (la période de la guerre 1992-1995 a abrité plus de 42 expos) et a édité plus de 160 publications. La galerie abrite des œuvres importantes appartenant aux artistes locaux et internationaux. La galerie nationale possède également les œuvres du fameux artiste suisse Ferdinand Hodler (peintures, gravures et graphiques) et qui représente l’un des exemples du style international de 1900. La Collection de la Galerie Nationale possède également une collection d’icones locales, russes et d’origines italo-grecques.


Musée national de Bosnie-Herzégovine

Le Musée national a été fondé en 1888 et représente la plus ancienne institution de ce type dans la région. Le bâtiment abritant le Musée National a été construit en 1913 selon les plans de l’architecte Karlo Parzik. Il a été construit selon les idées de l’internationalisme et utilise de nombreuses influences architecturales. Le Musee National, est un complexe contenant quatre pavillons : Pavillon archéologique, Pavillon ethnologique, Pavillon des sciences naturelles et le Bâtiment administratif disposant de la plus grande bibliothèque scientifique du pays. La partie centrale abrite un jardin botanique et une nécropole de pierres tombales datant de l’époque mystérieuse du Moyen-Age du pays. Il est également important de mentionner que le bâtiment a été pendant longtemps le seul bâtiment dans les Balkans à avoir été construit spécialement et destine à sa propre vocation.

  • Zmaja od Bosne 3, Marindvor, Sarajevo
    Tél. +387 33 668 027
    Le musée est actuellement fermé pour les visites

Musée d’Histoire de Bosnie-Herzégovine

Histoire de Bosnie-Herzégovine depuis l’arrivée des Slaves jusqu’à nos jours. Exposition permanente sur Sarajevo sous le siège

  • Zmaja od Bosne 5, Marindvor, Sarajevo
    Tél. +387 33 210 416
    Mardi-Vendredi 9h-16h

Musée de la Littérature et de l’Art théâtral

Silvije Strahimir Kranjcevic, Hasan Kikic, Petar Kocic et Isak Samokovlija

  • Sime Milutinovica Sarajlije, Stari grad, Sarajevo
    Tél. +387 33 201 861
    Lundi-Vendredi 10h-14h

Musée Olympique

Organisation des 14e Jeux Olympique d’Hiver de Sarajevo

  • Alipasina bb, Zetra, Sarajevo
    Tél. +387 33 276 082
    Lundi-Vendredi 9h-15h

Maison de l’Art de Sevdah

L’exposition permanente sur la sevdalinka, le chant traditionnel sur l’amour, et ses interprètes les plus célèbres

  • Halaci 5, Stari grad, Sarajevo
    Tél. +387 33 239 943
    Mardi-Dimanche 10h-18h

Tunnel de l’Espoir

Le tunnel a été le symbole de l’espoir pour les citoyens de Sarajevo durant les quatre ans de siège de la ville

  • Donji Kotorac, Tuneli, Ilidza
    Tél. +387 33 685 032
    Lundi-Dimanche 9h-17h

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.