Toute l'actualité sur la Bosnie-Herzégovine

Accueil > Interview-Portrait > Marc Capelle : Les Sarajéviennes sont fières, volontiers têtues et douées pour (...)

Marc Capelle : Les Sarajéviennes sont fières, volontiers têtues et douées pour l’ironie parfois mordante

samedi 1er juin 2013 par Zehra Sikias   Partagez sur FacebookTwittez cette information

Dans ses deux nouveaux romans, « Sarajéviennes » et « Communauté Internationale », Marc Capelle revient sur ses années passées en Bosnie-Herzégovine, les filles de Sarajevo qu’il a croisées ou côtoyées. Il dresse également un portrait du milieu des fonctionnaires étrangers qu’on nomme ici la communauté internationale, un milieu qui obéit à ses propres règles et fonctionne comme un microcosme mais qui au final est peu connecté avec les réalités locales. Entretien.

Cet article est réservé aux abonnés

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Abonnez-vous

Vous êtes abonné(e) ? Identifiez-vous