Toute l'actualité sur la Bosnie-Herzégovine

Accueil > Tourisme > Où aller ? > Villes et Villages > Livno, le trésor caché

Livno, le trésor caché

par BH Info   Partagez sur FacebookTwittez cette information

Dans le sud-ouest de la Bosnie-Herzégovine, à mi-chemin entre la côte dalmate (Croatie) et le partie centrale du pays, Livno est une belle petite ville millénaire, perdue dans les Alpes dinariques.

Dans cette région de moyennes montagnes qui confinent la vaste plaine de Livno, les premières traces de présence humaines remontent à 4.000 ans. Toutefois, le premier document écrit mentionnant Livno est la charte du prince Mutimir datant du 28 septembre 892. L’histoire de Livno est celle de la Bosnie-Herzégovine, mouvementée et marquée par les conquêtes de différentes empires et la présence de différentes religions. Habitée par les tribus croates, la ville entre pour la première fois dans le royaume de Bosnie en 1326, annexée par le roi Stjepan II Kotromanic. Mais le vrai bouleversement de cette ville, jusque-là catholique et homogène, vient avec l’arrivée des Ottomans en 1463, qui font disparaître le Livno médiéval et développent une nouvelle ville avec une des caractéristiques distinctes de l’Est.

Après la prise du pouvoir en 1878 par les Austro-Hongrois, la gouvernance de Livno est européenne. Cela concerne principalement le système judiciaire, le registre foncier, l’administration publique, l’éducation et la santé. La ville est aujourd’hui essentiellement peuplée par les catholiques mais la présence des Ottomans, durant plus de 300 ans, a fait de Livno un cité multiethnique. Livno comptait en effet 17 mosquées autrefois, aujourd’hui il n’en reste que cinq mais toute l’architecture de la ville reste un mélange de styles dalmate et ottoman. Des maisons en pierre blanche avec des fontaines et des tours sont quelques-unes des joyaux architecturaux de Livno. Parmi les incontournables, les tours Firdus, Pirija et Vujadin sur la colline de Bašajkovac où se trouvent aussi les restes des anciennes fortifications de l’ancienne ville haute.

Situé à 730 mètres d’altitude, Livno est construit principalement sur les pentes de cette colline. La ville a un climat essentiellement montagneux avec les étés très longs et ensoleillés et les hivers très enneigés. C’est aussi la ville qui compte le plus grand nombre de jours ensoleillés du pays. Au coeur d’une région riche en beauté naturelle avec ses hautes montagnes, ses forêts et ses rivières claires, Livno compte environ 10.000 habitants, c’est une ville très dynamique en particulier en été. De très nombreux restaurants de qualité proposent des spécialités locales dont le célèbre fromage de Livno - livanjski sir. On dit qu’il a été créé en 1885 selon une recette pour le fromage français Gruyère. Ce fromage authentique se marie parfaitement avec les vins rouges d’Herzégovine et le jambon local.

JPEG - 91.1 ko
Livno | ©Senad Svraka

A visiter

Duman, la source de la rivière Bistrica qui traverse la ville et termine son cours dans la plaine de Livno. Ce lieu unique est d’une richesse naturelle, culturelle et historique exceptionnelle. Par son aspect, Duman rappelle beaucoup la grotte karstique de Blagaj, source de la Buna, beaucoup plus connue. On pense que les tribus indigènes illyriens ont construit les premières fortifications au sommet des falaises de Teber qui ont été plus tard renforcées par les Romains, les Slaves et les Ottomans.

Monastère franciscain de Saint Pierre et Paul et la galerie Gorica retracent, de façon chronologique, les évènements historiques des tribus celtique, illyrienne, romaine et croate. La galerie présente également une exposition permanente des oeuvres de Gabrijel Jukic, l’un des artistes locaux les plus éminents.

Sahat kula (Tour de l’Horloge), située sur la colline dominant la ville, fut construite dans le cadre du complexe de la mosquée d’Ahmet Dukatar, la plus grande mosquée de Livno, encore appelée Glavica. La tour fut construite avec l’arrivée des Ottomans sur le domaine de l’ancienne église de Saint Luka. Elle se trouve dans le coeur centre historique de la ville ville, appelée la ville haute ou Fehra et représente l’objet le plus représentatif de l’architecture ottomane à Livno et l’un des symboles de la ville.

Eglise orthodoxe fut construite en 1859 probablement par un certain Mato Bajo qui fonda aussi la première école serbe. L’église contient plus de 80 icônes très anciennes et d’une grande variété, ce qui fait d’elle l’une des trois églises les plus importantes du pays.

Dans les environs


La plaine de Livno

Plaine de Livno. Entourée des montagnes, la pleine de Livno (Livanjsko polje) est la plus grande pleine karstique de la région qui fut autrefois entièrement couverte de l’eau. Aujourd’hui, on y cultive ici notamment le choux et les pommes de terre car la pleine est située à 700 mètres d’altitude. C’est également un endroit idéal pour les sports aériens à cause de l’importante circulation thermique de l’air.

Krug Ce plateau sauvage, situé à seulement une dizaine de kilomètres de Livno est l’habitat depuis une trentaine d’années d’un troupeau de chevaux sauvages. Étonnamment, ils résistent à tout depuis ici, parcourant plusieurs dizaines de km par jour à la recherche des prairies.

Lac de Buško (Busko jezero) est une extension naturelle de la pleine de Livno, situé sur la territoire des municipalités de Livno et de Tomislavgrad. Sa superficie de 56 km² fait de ce lac l’un des plus grands lacs réservoir artificiels d’Europe. Le lac est également très riche en poisson.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.