Toute l'actualité sur la Bosnie-Herzégovine

Accueil > Mag > In memoriam : Jacques Chirac, citoyen d’honneur de Sarajevo

In memoriam : Jacques Chirac, citoyen d’honneur de Sarajevo

mardi 5 novembre 2019 par BH Info  |  1 Partagez sur FacebookTwittez cette information

Le président français Jacques Chirac, ami de la Bosnie-Herzégovine, est décédé le 26 septembre 2019. Citoyen d’honneur de la ville de Sarajevo, il a été l’homme clef du changement de cap de la politique française en Bosnie et de la signature des accords de paix de Dayton, paraphés à Paris.

JPEG - 84.7 ko
Jacques Chirac, citoyen d’honneur de Sarajevo ©Zdenka Brajkovic

Le mandat du président Chirac restera marqué par la Bosnie-Herzégovine. Chef de l’armée, il décidera en mai 1995, après l’humiliation de la prise d’otage de Casques bleus et la mort de 71 soldats français durant la guerre de Bosnie, de frapper les forces serbes de Radovan Karadzic afin de lever le siège de Sarajevo. La reprise du pont Vrbanja à Sarajevo, la première fois où les Casques bleus ont décidé de riposter aux attaques serbes pour reprendre le pont, restera dans les mémoires des Sarajéviens comme un acte de bravoure des militaires français et un premier signe de rupture avec la politique de François Mitterrand.

Pour son engagement en faveur de la paix en Bosnie-Herzégovine, le Président Jacques Chirac sera honoré de la distinction de Citoyen d’honneur de Sarajevo.

En 2016, en présence du Président français François Hollande, la Fondation Chirac a décerné à la chorale Pontanima de Sarajevo le prestigieux Prix Culture pour la paix pour son action en faveur du dialogue inter-ethnique et inter-religieux en Bosnie-Herzégovine.

JPEG - 1.6 Mo
Frère Ivo Markovic (Pontanima) avec Claude Chirac ©Milomir Kovacevic Strasni

Vos réactions

  • Bonjour.
    Même si la reprise du pont Vrbanja a été attribué à Jacques Chirac, c’est le général Gobillard qui en est à l’initiative, ne l’oublions pas !
    C’est aussi ce même général Gobillard qui a pris l’initiative de protéger l’enclave de Zepa ( 80 casques bleus ukrainiens) qui a été évacuée, ce qui a évité le massacre de la population !
    Bien entendu la politique de l’état français a changé après la chute de l’enclave de Srebrenica. Son abandon volontaire aux forces de la VRS, a ensuite permis de justifier l’intervention de la FRR , fin aout, début septembre 1995, composée de militaires français, britanniques et hollandais contre le siège de Sarajevo avec un mandat bien différent de celui des casques bleus.
    Les troupes US de l’Otan restant dans les airs pour supporter les troupes au sol.
    En 2 semaines, le siège de Sarajevo était levé !
    Dovidjenja.

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.