Toute l'actualité sur la Bosnie-Herzégovine

Accueil > Culture > Livres > Guillaume Ancel | Vent glacial sur Sarajevo

Guillaume Ancel | Vent glacial sur Sarajevo

jeudi 19 octobre 2017 par BH Info   Partagez sur FacebookTwittez cette information

A lire absolument. Le dernier livre de Guillaume Ancel ’Vent glacial sur Sarajevo’ aux éditions Les Belles Lettres est un témoignage sans concession sur le siège de Sarajevo et surtout un constat sévère de l’ambiguïté de la France pendant la guerre en Bosnie-Herzégovine. Officier de l’armée française, Guillaume Ancel rejoint Sarajevo assiégé par les forces serbes en janvier 1995, il y reste au total six mois pendant lesquels il note les évènements et les entretiens avec ses collègues sous la forme d’un journal. Son livre, un rare témoignage d’un ancien militaire français, est un éclairage édifiant sur le siège de Sarajevo qui jette une responsabilité directe sur la France qui, explique Ancel, n’a pas voulu s’en prendre aux agresseurs serbes, a empêché toute intervention militaire dans la capitale bosnienne avant de fermer les yeux sur le génocide qui se déroulait sous ses yeux à Srebrenica.

Carnet de guerre d’un officier en première ligne lors du siège le plus long qu’ait connu une capitale à l’époque contemporaine, Vent glacial sur Sarajevo est un témoignage sans concession sur l’ambiguïté de la politique française durant le conflit en ex-Yougoslavie.

Cette « capitale assiégée que nous n’avons pas su protéger », Guillaume Ancel la rejoint en janvier 1995 avec un bataillon de la Légion étrangère. Sarajevo est encerclée depuis déjà trois ans et sa population soumise aux tirs quotidiens des batteries d’artillerie serbes. L’équipe du capitaine Ancel a pour mission de guider les frappes des avions de l’OTAN contre elles. Des assauts sans cesse reportés, les soldats français recevant à la dernière minute les contre-ordres nécessaires pour que les Serbes ne soient jamais inquiétés. Sur le terrain, les casques bleus français comprennent qu’on ne leur a pas tout dit de leur mission et se retrouvent pris au piège.

Guillaume Ancel raconte « le contraste entre la réalité de l’intervention française en Bosnie, en 1995, sous la bannière de l’ONU, et la fable qu’on en a tirée en France ».


Témoignage de Guillaume Ancel sur TV5 Monde, « Le grand angle »

https://youtu.be/JMDwg7w9fjo

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.